artistes

Une poésie pour l’art. Ces textes sont au service des œuvres et des idées qu’elles renferment, qu’elles invitent.

Pour Pascale Parrein

14/11/2018

Comme un passage

à vide

à blanc

au singulier

la figure se déchausse

du clair de la feuille …

Lire la suite »

Pour Luzia Simons

Des tentacules de tulipes

déclament leur prestance

et les stries de leurs pétales

et leurs coupes tubulaires

en fin de règne

aiguisent ces bouches …

Lire la suite »

Pour Laure Gilquin – Laure chavire – version FR/DE

23/10/2018

Laure chavire

Les catastrophes

petites ou grandes

ont leur salle d’attente post-traumatique…

…Laure kopfüber

Die Katastrophen
ob klein oder groß
haben ihr posttraumatisches Wartezimmer…

Lire la suite »

Pour Patricia Escriche

30/08/2018

La gravité et l’envol

la quête et le réconfort

l’alerte et la douceur

les antagonismes sont posés

la pudeur rassure

un souffle aigu soudain se réchauffe

Lire la suite »

Pour Felix Gonzales Torres

29/06/2018

Un amoureux

égaré

voudrait retrouver

le temps

la chair

le pli de l’oreiller

Lire la suite »

Pour Lorie de Stéphane Lavoué

12/06/2018

celle qui rassemble toutes les poissonnières
les fait sortir de l’usine
raconte en son inclinaison de tête
une faction de ma communauté
J’ai rencontré un archétype
J’ai rencontré Lorie

Lire la suite »

Pour Pierrette Bloch

20/05/2018

Le dessin chez Pierrette Bloch est un art du morse, de la cadence, de l’inspiration, de la retenue et du souffle. Chaque trace de Pierrette Bloch est un bond sur une feuille de papier, une gesticulation à propos et enfantine. (…)

Lire la suite »

Pour Mamadou Gomis

26/04/2018

Les rues ont été court-circuitées. Le flux des gens n’est plus, happé dans un vacuum. A chaque prise de vue de la série Snapshot Reflection, un reflet élabore la jointure entre deux mondes éloignés qui ainsi se touchent enfin. L’artiste – photographe Mamadou Gomis crée un télescopage citadin dont sa figure même réchappe, absente. Dans plusieurs villes d’Europe, il a fait de la photographie un lieu de retournement qui modèle ses propres profondeurs et ses lieux de vie.

Lire la suite »

Pour Egon Schiele

03/04/2018

En 1918 Egon Schiele mourrait, il avait tout juste 28 ans. C’était un dessinateur hors pair entré brillamment à l’Académie de Vienne en Autriche, puis bruyamment expulsé, parti s’inspirer du maître de l’Art nouveau ou appelé Jugenstil, le dénommé Gustav (…)

Lire la suite »

pour la série Foreigners de Claudia Fontes

Feuilles mousses et coraux
boursoufflent le corps
d’un qui s’adapte
mute 100 fois
en ce chemin d’Angleterre (…)

Lire la suite »

Pour Monsieur Jeanneret

18/12/2017

Comme des rizières verticales

en pâte d’homme

comme une descente de Platon

venu être maître d’œuvre

Longer la terre puis les nuages

depuis une terrasse (…)

Lire la suite »

Pour Fabienne Verdier

17/11/2017

Il existe une même

sève onctueuse

de tiges et d’ astres

l’encre caressante du pinceau

pousse

entre l’air et l’être (…)

Lire la suite »

Pour un Claude Monet des années 20

03/11/2017

On a retrouvé le Big bang

au fond de l’étang (…)

Lire la suite »

Pour Bault

Des animaux irradiés par un arc en ciel acide osent se lever depuis trois traits enfantins courent les murs gardent le ciel et les passants   ils brisent le blanc le gris le ciment   veillent et présentent leurs attributs (…)

Lire la suite »

Pour les dessins de Kazimir Malevitch

05/10/2017

Kazimir Malevitch

les staccatos

et les basses […]

voici un monde

où les cartes d’identité

font danser

les codes barres

Lire la suite »

allure

14/09/2017

Le soleil

ce patachon

en ligne

Lire la suite »

Pour Adrien M et Claire B

07/09/2017

… ils soulèvent

les ouragans

et les fontaines

d’une main

ils patrouillent

au cœur des algorithmes …

Lire la suite »

Pour Sophie Patry

25/04/2017

le retour direct

de la pesanteur

et la nausée

de l’oreille interne

quasi perdue

Lire la suite »

Pour Gaël Davrinche

24/11/2016

A toi belle cadenassée

à robe d’huile

perdue dans un carré vert

prévu pour elle

rien que pour elle

Lire la suite »

Pays incandescent – pour Jan Bernhardtz

28/07/2016

les buis sniffent le souffre

les pavés se gorgent de mercure

les veines du ciel se droguent de chlore

les parois brulent

les routes se préparent à devenir gaz

Lire la suite »