La poésie

08/01/2019

La poésie s’étire en un trait de dessin. Elle parcourt la dent, la lèvre, puis l’œil et les cheveux d’un petit être ensommeillé. Elle longe son bras, le confond avec l’oreiller. Elle s’échappe au loin, contextualise et reprend les lignes (…)

Lire la suite »

Derrière la vitre

Derrière la vitre Et si nous regardions les oeuvres comme on admire et analyse un monde lointain, derrière un télescope, derrière une vitre. Dans les circonstances scientifiques comme dans certains contextes artistiques, c’est derrière du verre qu’un monde, aux dimensions (…)

Lire la suite »

Berlin par le vide

Lors d’un séjour à Berlin, j’ai fait l’expérience de ce qui vide le corps, de ce qui le renverse, de ce qui le lave et le relève. Dans la Berlinische Galerie à Berlin, devant une œuvre de Naum Gabo, je (…)

Lire la suite »

Dessin

11/12/2018

Les tracteurs de mon fils sont dentelés comme des fleurs. Élément phare de cette feuille, le tracteur n’a pas d’épaisseur, mais bien un pot d’échappement, un moteur visible, une fourche à quatre dents attelée devant pour aller chercher une botte (…)

Lire la suite »

Moucherie

La maison ne fonctionne pas. Les souris vivent à l’intérieur de ses murs, les mouches colonisent les espaces de vrombissements et de  vieux grincements écœurants. Quant aux humains, ils courbent l’échine, calfeutrent leurs oreilles pour oublier les bruits grouillants des (…)

Lire la suite »

Pour Pascale Parrein

14/11/2018

Comme un passage

à vide

à blanc

au singulier

la figure se déchausse

du clair de la feuille …

Lire la suite »

Pour Luzia Simons

Des tentacules de tulipes

déclament leur prestance

et les stries de leurs pétales

et leurs coupes tubulaires

en fin de règne

aiguisent ces bouches …

Lire la suite »

il est des pleurs…

13/11/2018

il est des pleurs… en vidéo

Lire la suite »

Volatile – exposition collective au Kabinett 25 à BERLIN

29/10/2018

L’Archiduc et la culture

23/10/2018

  L’Archiduc est une chouette effraie empaillée. Ses ailes se déploient autour de ses flans et laissent apparaître des décorations honorifiques accrochées à son plumage. L’acte de taxidermie a fait d’un être vivant un objet. L’élan vital et les tripes (…)

Lire la suite »

La mare

… On attend la pluie de feuilles

son deuil nonchalant

qui apaise les brindilles

et fait remonter l’air

jusqu’en haut des arbres

Lire la suite »

Pour Laure Gilquin – Laure chavire – version FR/DE

Laure chavire

Les catastrophes

petites ou grandes

ont leur salle d’attente post-traumatique…

…Laure kopfüber

Die Katastrophen
ob klein oder groß
haben ihr posttraumatisches Wartezimmer…

Lire la suite »

TK-21

11/10/2018

webzine à l’ambiance chaleureuse et l’esprit critique. J’y écris depuis 2014

Lire la suite »

Toi

01/10/2018

il y a comme
un brouillon 
à l’intérieur de toi
un vermisseau itinérant
qui boucle le chemin (…)

Lire la suite »

En voiture

J’avais une brume à traverser

un bloc doux

de blanc généreux

et plaqué sur les vignes

Une pâte soufflée d’eau

pour dormir encore

Un tas bleuté s’est blotti (…)

Lire la suite »

le cœur mouillé

27/09/2018

(…) j’ai pleuré des accords au piano

j’ai saisi l’échine d’un arbre

et il m’a rendu son geste

j’aimerai avoir le silence et les bonds d’un crapaud

Lire la suite »

Identité

13/09/2018

Je suis une artiste
en mission cachée 
incognito et repérante
je pars cueillir des spécimens
dans le monde réel (…)

Lire la suite »

Réveil

10/09/2018

… Un tas bleuté qui s’est

blotti entre deux flancs ombragés

il donne la touche 

d’un matin ensommeillé …

Lire la suite »

Pour Patricia Escriche

30/08/2018

La gravité et l’envol

la quête et le réconfort

l’alerte et la douceur

les antagonismes sont posés

la pudeur rassure

un souffle aigu soudain se réchauffe

Lire la suite »

Castel Nuovo Fotografia VI edizione

La questione del paesaggio, che sia di ieri o di oggi, di Guilin oppure di Marsiglia, è sempre la stessa: dove collocare l’uomo? Quale posto si riserva il fotografo e con lui lo spettatore? L’artista sceglie i propri punti di forza nelle vedute che compone, e ciacuno di essi, minuscolo o enorme che sia, rivela attraverso l’opera la sua personale filosofia.

Lire la suite »