Galeria Gallerati – exposition Karine Maussière

11/04/2018

Pour Egon Schiele

03/04/2018

En 1918 Egon Schiele mourrait, il avait tout juste 28 ans. C’était un dessinateur hors pair entré brillamment à l’Académie de Vienne en Autriche, puis bruyamment expulsé, parti s’inspirer du maître de l’Art nouveau ou appelé Jugenstil, le dénommé Gustav (…)

Lire la suite »

Cabinet de curiosité

Si j’étais une Curieuse avec un bout de maison destiné à mes trouvailles remarquables, si mes poches étaient pleines et mon temps voué à m’y consacrer, j’y ferais enter les œuvres d’Olivia Benveniste, de Claudia Fontes, de Pascale Klingelschmitt et de Kate Mc.Guire.

Lire la suite »

pour la série Foreigners de Claudia Fontes

Feuilles mousses et coraux
boursoufflent le corps
d’un qui s’adapte
mute 100 fois
en ce chemin d’Angleterre (…)

Lire la suite »

Le net

Le net, en photographie, est un infra mince à densité variable. Il peut s’ étendre ou poindre à sa guise, il n’en reste pas moins aussi évanescent que son opposé, le flou. Il est une donnée, non une matière, une (…)

Lire la suite »

Ma caverne

19/03/2018

J’ai déblayé une caverne il y neige il y neige jamais le froid ne suit et l’humidité reste   y coller un chez moi   j’y resterai demain   lorsque les molles collines seront de retour lorsque la caverne livrera (…)

Lire la suite »

Walk on

(…) 
sooner or later 
it all gets real
ta concentration saline 
s’est diffusée comme un pollen
aimé des meilleures butineuses (…)

Lire la suite »

Manteau

15/03/2018

Les injonctions

sociétales

comme un

haut-parleur

pour les trombes

du corps (…)

Lire la suite »

Sanglots

12/03/2018

Des sanglots

emmaillotés

sous vide

se répartirent

par petits paquets

dans les cellules

Une information

les sortis de leur veille …

Lire la suite »

Pourquoi

11/03/2018

Les tripes miaulent

sans s’étouffer

les silences

sont des cris dégonflés (…)

Lire la suite »

Un filet

Donne-moi un filet

pour les cauchemars

les déboires d’autrui

je les hacherai

menus (…)

Lire la suite »

Lumière

la lumière 

a fait naufrage

derrière la colline

lentement la noire vapeur …

dévore ses restes

Lire la suite »

Tiroir

il y a un tiroir 

pour l’impatience

comme dans un coude

sur lequel on s’appuie
(…)

Lire la suite »

Plante

(…) vent et étourneaux

jusqu’aux doigts de pied

jusqu’à la glotte

Lire la suite »

sourire

l’étau

s’est fâché

avec l’air …

Lire la suite »

kidnapping

25/02/2018

(…)j’ai kidnappé

le silence(..)

Lire la suite »

caribou

19/02/2018

(…)leurs coeurs se serrent

pour que le sable se retire de la neige

pour qu’un ban perce les nuages

et qu’une goutte de sel marin

reconfigure la géométrie des arbres

Lire la suite »

pincement

Il y a un pincement 

là où les côtes se touchent

une pelle y a creusé un trou chaud

Lire la suite »

La forêt : penser au-delà de l’humain

27/01/2018

(…) Les anthropologues contemporains sont en train d’offrir une place au non-humain dans leur discipline, de créer, comme le nomme Edouardo Kohn, une anthropologie au-delà de l’humain. Sa réflexion prend racine dans la forêt amazonienne avec le peuple runa. Il serait tout à fait intéressant que les plasticiens se saisissent d’une telle aventure intellectuelle, créent également, en leur discipline, un art au-delà de l’humain.

Lire la suite »

Digression de Julia Huteau à Emmanuel Lévinas

16/01/2018

Julia Huteau fabrique des caresses, des caresses de terre. Des entre-deux personnes à prendre sans avant, sans après, à considérer comme appartenant ni totalement à l’un ou à l’autre. Ses sculptures sont en ce milieu, elles tiennent forme de spasme, (…)

Lire la suite »