Claire Lindner

01/12/2020

Le ciel et la terre, il faut les imaginer d’art. Que ce soit eux qui bougent et plus jamais nos doigts auprès d’eux, tétanisés qu’ils sont, nos doigts au souffle coupé. Ainsi, en ce deuxième confinement – texte écrit le 20-11-2020- qui cadre si bien les temps et les espaces par des fenêtres, offrons la buée des mots aux nuages et aux installations de la céramiste Claire Lindner. Voici pour ses pièces, un poème…

Lire la suite »

Étrangère

30/11/2020

… Je suis l’étrangère
de celle de mon passé
L’ovni atterri
de ma propre vie …

Lire la suite »

Artis natura volume 2 – Highwind Press

27/11/2020

Artis Natura is a bilingual, serial publication of readings and art that critically engage with the world. We strive to bridge the gap between academia and artistry, to present a diverse anthology about the occupants, places, and phenomena of our shared (…)

Lire la suite »

(Radical)ière – Tract poétique collectif – aux éditions Pupilles vagabondes, livres pauvres

Deuxième numéro de la collection RADICAL(E), (Radical)ière est un tract poétique collectif, au format A2 replié, impression offset n&b sur papier 100 gr/m².

Lire la suite »

L’inventaire

On dit que la rivière que l’on traverse n’est jamais la même, ne peut-on pas dire de même au sujet du vent ? L’air qui nous brosse sur son passage ne ressemble pas à celui d’hier, s’est rafraichi depuis qu’il est (…)

Lire la suite »

Point contemporain

Créée en avril 2015, Point contemporain est une revue dédiée à l’art contemporain.

Lire la suite »

Le pull rose

16/11/2020


montrez-moi votre argot
j’en ferais de la purée pour les riches
du homard libre
et des coquilles volantes
des joyaux, des savons…

Lire la suite »

NIEPCEBOOK N°15

10/11/2020

Édition limitée, numérotée et certifiée par un cachet à froid. « Portraits de ville / Portraits de campagne », « Téléphone portable l’appareil photo de poche » Que montre la photographie contemporaine ? Nous sommes heureux de publier : BBY Brigitte Manoukian Claudia Vialaret Eddy Nau Jean-Pierre Duvergé Michel Berberian Olivier Mühlhoff (…)

Lire la suite »

Biocène, petit éloge de l’œuvre d’ Eugenio Ampudia

03/11/2020

Lors du Concert pour le Biocène de l’artiste Eugenio Ampudia, nous n’étions plus en lieu et place des spectateurs, notre œil s’est tourné vers la salle, nous étions du côté des artistes-musiciens, du côté de cette scène qui offre aux (…)

Lire la suite »

Je suis riche

14/09/2020

… Nous sommes riches de nous réveiller
chaque matin si mêmes et si mouvants
comme des nuages voyageurs…

Lire la suite »

Portraits : ma mère et moi

13/09/2020

… Nos joues sont des marées de lumière, elles parlent en couleur, expirent et sombrent plusieurs fois par jour. Mais les miennes sont capables de crever dans des métros sous terre, quant aux tiennent, c’est l’éloignement des magasins qui les indisposent et les fait taire. ..

Lire la suite »

fond de cœur

05/08/2020


Pour mes pensées
j’ai choisi l’exil
tu rayais le fond de mon cœur.

Lire la suite »

À la recherche du soi

04/08/2020

J’ai cherché le Dasein et j’ai trouvé le conatus alors je me suis interrogée sur mon propre champ de forces Qu’est-ce qui me met en actes suis-je une somme de perceptions émises et reçues Mon être est-il visqueux qu’il déborde (…)

Lire la suite »

Pupilles vagabondes éditions

24/07/2020

Pupilles Vagabondes s’associe au collectif ZetMag (Nicolas Vermeulin) pour proposer ici (ée)Radicale, un tract poétique au format A2 replié, impression offset n&b sur papier 100 gr/m². Ce 1er numéro comporte des textes de : Pascale Petit, Marie-Philippe Joncheray, Laetitia Bischoff, (…)

Lire la suite »

René

08/07/2020

René, petit être rond, se portait en un corps vouté pour enfouir son cou sous un pli. Son visage était aussi affirmé qu’une pleine lune. Sous ses yeux se dessinait le cerne d’un enfant. Une expression belliqueuse, un verbe mesquin (…)

Lire la suite »

Big and small animals are watching you

28/05/2020

… Le monde semble donc être, non pas ce qui rempli l’espace, mais ce qui se trouve en frontière de civilisation, repoussé, mais vivant. Pour faire un raccourci de Manet à Grimault, le monde est gardé par des lions, des oiseaux et une grenouille. Il apparaît comme l’espace qui va « sauver » les humains. Il est le dehors de la civilisation. Alors la question subsidiaire, à l’actualité patente pourrait se retrouver dans les mots de l’anthropologue Tim Ingold, lorsqu’il formule :

«  Nous considérons-nous comme des êtres à l’intérieur d’un monde ou comme des être sans monde? » …

Lire la suite »

poème du jour

01/05/2020

Toute cette joie
Fricassée à l’acide

Tout ce vide d’action
Sans un coin restant pour
Un petit bout de nerf …

Lire la suite »

Complainte de confinement

24/04/2020

Les vieilles histoires
ça brasse
et ça remonte
au galop

c’est des larmes
le sourire
ouvert

et je t’aime amie
Que j’aurais dû
revoir bien plut tôt
qu’aujourd’hui

Lire la suite »

Les artistes-géographes

18/04/2020

Les artistes-géographes Si le coronavirus confine aujourd’hui les humains dans des aires restreintes, il est de longue date que les œuvres confinent des mondes en des dimensions resserrées. Voici les artistes-géographes, plus enclins à mettre en boite qu’à arpenter les (…)

Lire la suite »

newsletter Galerie Jeanne Bucher Jaeger

17/04/2020

Les mots de Laetitia Bischoff la décrivent à merveille : « La sculpture de Paul Wallach est à rebours de toute ostentation humaine, voire masculine, qui a incité et donné forme à tout un tas de sculptures et de bâtiments s’érigeant à la verticale depuis le sol. La verticale chez Paul Wallach se donne à voir pour celui ou celle qui cherche dans l’invisible, dans la parole des signes, du sol jusqu’aux étoiles. Qui fait du trajet de sa pensée un monument, une nouvelle ligne de dessin. »

Lire la suite »