Petit monde

04/04/2019

De l’éclaboussure des regards les uns sur les autres, naît un petit monde aux enceintes resserrées. Une voie ferrée traverse ce pays, compresse les alentours des rails en un muscle confit, boursouflé. D’une gare à l’autre, les changements de direction (…)

Lire la suite »

L’inconfort

La photographie n’est pas une zone de confort. On peut la vivre comme un malaise, un trouble aux tripes qui expire enfin, une expérience où les angles morts s’étirent en marécages pour les sens. Cet inconfort, on le retrouve de (…)

Lire la suite »

Faire passer la lumière

01/04/2019

Une finesse, une présence

…Et puis le puits s’installe, celui qui fait vibrer
les rainures de la lune et de l’eau toute noire.
Il maîtrise l’aplat, s’en amuse
et claque les reflets de quelques vagues bien senties. …

Lire la suite »

L’encablure des regards

… elle joue les
éclaboussures
d’âmes
les giclures
d’intérieur de squelettes
sur un fil de funambule …

Lire la suite »

Itinéraire

14/03/2019

J’ai changé d’itinéraire en passant par la mer
mes doigts ont façonné des sons embués et harmoniques
des paroles de baleine…

Lire la suite »

les rêves-têtards

05/03/2019

Cachés au fond
d’une mare,
les rêves
sont des cieux
comme des têtards.

Lire la suite »

Academia.edu

retrouvez certains de mes articles sur la plateforme academia.edu

Le malentendu

L’œuvre de Didier Marcel est une icône. C’est une icône de la distance, de celle que nous avons instauré au fil du temps avec la terre. Dans chacune des « gênes » de l’œuvre SANS TITRE (LABOURS), 2006 transpire un grand (…)

Lire la suite »

le rose dans la flaque

08/02/2019

Il y a du rose dans la flaque
du rose avec plein de traits
comme si l’arbre
s’y construisait …

Lire la suite »

Le gribouillis des arbres

Le gribouillis des arbres
en hiver
a tout
de sons mal léchés
s’enlaçant les uns les autres…

Lire la suite »

Révolution

05/02/2019

Le corps est une
révolution intellectuelle
(comme une autre) …

Lire la suite »

Neige

un souffle
a détaillé
les arbres

une nouvelle
précision les couve (…)

Lire la suite »

Eczéma

28/01/2019

Des trous volcaniques dans les bras, par petites touches, petits amoncellements. Ils ne créent même pas une danse, n’ont pas le sens du motif. Ils sont la complète discordance de la peau, qui gratte, qui souffre, qui appelle l’air. L’air (…)

Lire la suite »

La poésie

08/01/2019

La poésie s’étire en un trait de dessin. Elle parcourt la dent, la lèvre, puis l’œil et les cheveux d’un petit être ensommeillé. Elle longe son bras, le confond avec l’oreiller. Elle s’échappe au loin, contextualise et reprend les lignes (…)

Lire la suite »

Derrière la vitre

Derrière la vitre Et si nous regardions les oeuvres comme on admire et analyse un monde lointain, derrière un télescope, derrière une vitre. Dans les circonstances scientifiques comme dans certains contextes artistiques, c’est derrière du verre qu’un monde, aux dimensions (…)

Lire la suite »

Berlin par le vide

Lors d’un séjour à Berlin, j’ai fait l’expérience de ce qui vide le corps, de ce qui le renverse, de ce qui le lave et le relève. Dans la Berlinische Galerie à Berlin, devant une œuvre de Naum Gabo, je (…)

Lire la suite »

Dessin

11/12/2018

Les tracteurs de mon fils sont dentelés comme des fleurs. Élément phare de cette feuille, le tracteur n’a pas d’épaisseur, mais bien un pot d’échappement, un moteur visible, une fourche à quatre dents attelée devant pour aller chercher une botte (…)

Lire la suite »

Moucherie

La maison ne fonctionne pas. Les souris vivent à l’intérieur de ses murs, les mouches colonisent les espaces de vrombissements et de  vieux grincements écœurants. Quant aux humains, ils courbent l’échine, calfeutrent leurs oreilles pour oublier les bruits grouillants des (…)

Lire la suite »

Pour Pascale Parrein

14/11/2018

Comme un passage

à vide

à blanc

au singulier

la figure se déchausse

du clair de la feuille …

Lire la suite »