critique

Cette rubrique regroupe des textes critiques sur l’art, la réception des œuvres. La poésie y prend toute sa place cherchant à aborder l’œuvre par son volet sensible. A chaque texte, une thématique, un axe d’approche est abordé pour trouver de nouvelles cartographies du monde de l’art. Poussée intime, l’églantier, la fuite, les ateliers partagés sont autant de titres que de programme d’expositions mentales.

Pour que la peinture ne sèche jamais

02/05/2021

Expiré des séries Kalashnikov  et Les revisités de Gaël Davrinche ainsi que des Blood Drawings de Claire Morgan, ce petit texte est là pour dire les temps qui caracolent en une seule toile et aider à étancher une soif de (…)

Lire la suite »

Des graines de chardon, une chouette et un corbeau

29/03/2021

Deux installations de l’artiste contemporaine Claire Morgan, née à Belfast en 1980, se pensent l’une en vis-à-vis de l’autre dans cet article. Il s’agit de Gone to Seed et de Here is the End of All Things, toutes deux créées (…)

Lire la suite »

L’art à l’état d’aire

03/03/2021

Caroline Tapernoux, comme Claire Morgan ou encore la compagnie Adrien M et Claire B, tapisse d’aires les espaces d’art. La suspension est de mise, la lumière se prend dans les micro-accros de l’air.[…] la lumière de Caroline Tapernoux, elle drape et donc visibilise les cascades et les avalanches des aires de l’air.

Lire la suite »

Lichen

01/02/2021

Pour le lichen comme dans le dessin, il n’y a pas de chef chez les lignes encordées, pas de cime non plus. Partons en digression pour un abandon formel avec les dessins de Nicolas Aiello et les photographies de Susanna (…)

Lire la suite »

Les animaux montent à Paris

14/12/2020

Dans Bêtes de scène, se déploie une palette de regards de sculpteurs contemporains sur la figure animale, si tant est que cela existe. L’occasion pour nous de découvrir ce que l’art d’aujourd’hui retient et modèle de l’animal mais aussi d’imaginer l’animal comme mesure de l’homme. Une colonisation joyeuse s’empare de l’espace Monte Cristo…

Lire la suite »

L’inventaire

27/11/2020

On dit que la rivière que l’on traverse n’est jamais la même, ne peut-on pas dire de même au sujet du vent ? L’air qui nous brosse sur son passage ne ressemble pas à celui d’hier, s’est rafraichi depuis qu’il est (…)

Lire la suite »

Biocène, petit éloge de l’œuvre d’ Eugenio Ampudia

03/11/2020

Lors du Concert pour le Biocène de l’artiste Eugenio Ampudia, nous n’étions plus en lieu et place des spectateurs, notre œil s’est tourné vers la salle, nous étions du côté des artistes-musiciens, du côté de cette scène qui offre aux (…)

Lire la suite »

Big and small animals are watching you

28/05/2020

… Le monde semble donc être, non pas ce qui rempli l’espace, mais ce qui se trouve en frontière de civilisation, repoussé, mais vivant. Pour faire un raccourci de Manet à Grimault, le monde est gardé par des lions, des oiseaux et une grenouille. Il apparaît comme l’espace qui va « sauver » les humains. Il est le dehors de la civilisation. Alors la question subsidiaire, à l’actualité patente pourrait se retrouver dans les mots de l’anthropologue Tim Ingold, lorsqu’il formule :

«  Nous considérons-nous comme des êtres à l’intérieur d’un monde ou comme des être sans monde? » …

Lire la suite »

Les artistes-géographes

18/04/2020

Les artistes-géographes Si le coronavirus confine aujourd’hui les humains dans des aires restreintes, il est de longue date que les œuvres confinent des mondes en des dimensions resserrées. Voici les artistes-géographes, plus enclins à mettre en boite qu’à arpenter les (…)

Lire la suite »

Inter-espèces

06/05/2019

Comment repenser le rapport nature/culture dans lequel s’insère le champ artistique? Nous pourrions tout d’abord envisager la combinaison nature/culture au regard de celle que forme la chimie et la physique ensemble. La chimie étudie les particules et leurs comportements. La (…)

Lire la suite »

L’inconfort

04/04/2019

La photographie n’est pas une zone de confort. On peut la vivre comme un malaise, un trouble aux tripes qui expire enfin, une expérience où les angles morts s’étirent en marécages pour les sens. Cet inconfort, on le retrouve de (…)

Lire la suite »

Le malentendu

05/03/2019

L’œuvre de Didier Marcel est une icône. C’est une icône de la distance, de celle que nous avons instauré au fil du temps avec la terre. Dans chacune des « gênes » de l’œuvre SANS TITRE (LABOURS), 2006 transpire un grand (…)

Lire la suite »

Derrière la vitre

08/01/2019

Derrière la vitre Et si nous regardions les oeuvres comme on admire et analyse un monde lointain, derrière un télescope, derrière une vitre. Dans les circonstances scientifiques comme dans certains contextes artistiques, c’est derrière du verre qu’un monde, aux dimensions (…)

Lire la suite »

Berlin par le vide

Lors d’un séjour à Berlin, j’ai fait l’expérience de ce qui vide le corps, de ce qui le renverse, de ce qui le lave et le relève. Dans la Berlinische Galerie à Berlin, devant une œuvre de Naum Gabo, je (…)

Lire la suite »

L’Archiduc et la culture

23/10/2018

  L’Archiduc est une chouette effraie empaillée. Ses ailes se déploient autour de ses flans et laissent apparaître des décorations honorifiques accrochées à son plumage. L’acte de taxidermie a fait d’un être vivant un objet. L’élan vital et les tripes (…)

Lire la suite »

Des nouvelles du numérique

03/08/2018

Il est un continent où nous macérons, où l’on s’y trempe jusqu’à une ultime décoction. Ce continent se nomme numérique. Une fois entré, on nous somme d’y resté, on nous dicte la marche à suivre, celle-ci change, elle se transforme, (…)

Lire la suite »

Apparitions – Détour par Berlin

22/06/2018

Mes cinq jours passés à Berlin se rapiècent en bribes d’atmosphères et de sensations. Ils s’aménagent un coin, un tiroir de mémoire. Une éthique du laisser-place et du laisser-vivre travaille son périmètre, s’adjoint d’enceintes, continue de respirer à Berlin. Laissez-moi (…)

Lire la suite »

Pour Down to the ground de Paul Wallach

13/06/2018

Down to the Ground de Paul Wallach marque le point d’orgue du passage de l’artiste de la micro-sculpture au monumental, presque sans transition. Comme si un botaniste auscultait soudain les étoiles de la même manière qu’il le ferait des spécimens (…)

Lire la suite »

Cabinet de curiosité

03/04/2018

Si j’étais une Curieuse avec un bout de maison destiné à mes trouvailles remarquables, si mes poches étaient pleines et mon temps voué à m’y consacrer, j’y ferais enter les œuvres d’Olivia Benveniste, de Claudia Fontes, de Pascale Klingelschmitt et de Kate Mc.Guire.

Lire la suite »

Le net

Le net, en photographie, est un infra mince à densité variable. Il peut s’ étendre ou poindre à sa guise, il n’en reste pas moins aussi évanescent que son opposé, le flou. Il est une donnée, non une matière, une (…)

Lire la suite »