pour les sciences

Dans cette rubrique, vous découvrirez des Peaux-de-photos® créés par la plasticienne Valérie Legembre. Les textes s’inspirent directement de ses oeuvres et de son expérience en résidence au CEA Grenoble et de ST Microelectronics. Peaux-de-photos® et textes créent un ensemble que nous souhaitons éditer sous le titre: « Peaux et mots pour les sciences ». Vous retrouverez les œuvres de Valérie sur www.legembre.com

Lune

20/06/2014

La résine coule à fleur de puce et délimite le territoire de cette entité technologique. Pour un ailleurs non laborantin, c’est un lever de lune éclipsé d’un vaisseau à son approche. Cela donne l’impression de regarder la colonisation de notre (…)

Lire la suite »

Dessincriture

21/12/2011

Les parois sont des quais

Les muqueuses des plages
Les pores des maisons
La chair un état.

Lire la suite »

Batterie de Batterie

28/09/2011

Les pôles d’une batterie s’alimentent.

Grâce aux terres extérieures et aux mers enfermées
Un voyage débite les volts et berce les ampères.

Lire la suite »

Pour le petit cheval d’Elodie

La parenthèse laborantine
D’un cheval de bois
Débute par un étiquetage,
Un repos sur le flan,
Les yeux bienveillants d’une tête inclinée.

Lire la suite »

l’homme et le microscope

…Dès lors, deux pans du monde se lancent leurs amarres
Se félicitent d’avoir trouvé un point de rencontre,
Une clef de voûte pour que l’un se révèle à l’autre.

Lire la suite »

motifs sous microscope

13/07/2011

Rythmes et cadences, mémoire et saveur se faufilent sous les microscopes au travers les mailles du silice des puces électroniques.

Lire la suite »

Un baiser micrométrique

Sans ce petit bout de rien qui les ajuste au même étage, ces voisins de palier ne pourraient s’embrasser.

Ainsi le métal se prévaut du désir animal,

Les jointures se font langues,…

Lire la suite »

UV visible – texte pour spectromètre

11/05/2011

Là où la lumière se penche,

Sur ces places perméables,

Ce sont les nomades qui détiennent la couleur.

Lire la suite »

Pour gamma

12/04/2011

Il ondoie en tous recoins et

Chaparde éveils et sursauts à son approche.

Il est un roi ou un forçat volatil,

Qui tente chaque jour d’oublier le soleil.

Lire la suite »

Un photon sachant fauter

Un photon sachant fauté fait fi des fastueuses facéties de faucilles à facettes. Faciles fonceurs, les photons se fourvoient finalement dans un foudroyant face à face fauchant leur force.

Lire la suite »

Conversation avec un détecteur

Je ne sais si je te tiens

Mais toi je sais que

Tu me tiens

Je te sais voyant

Mais tu ne sais

Ce que j’en pense

Lire la suite »

Acide – base

Le monde est deux

Rouge et bleu.

Deux extrémités s’affrontent

À armes égales.

Pourtant de face,

L’une est le revers de l’autre.

Entre acide et base, un frère rejette sa soeur.

Lire la suite »

Les fluorescentes

06/04/2011

Elles, fluorescentes,

Sont des dévoreuses

Qui croquent les béats, les soumis.

Lire la suite »

Les rayons X

L’énigmatique X est un radar sensible.

Tour à tour absorbé, traversant et arrêté,

Il est la main qui dessine les traits de ce qui se plante devant son nid.

Lire la suite »

L’ onde évanescente

Elle est tâclée, défaite, lente.
Ce lieu disperse son corps d’une caresse sourde.
Assommée, elle se laisse vaciller quelques temps,
D’une générosité amoureuse qui la dénude, soudain visible.

Lire la suite »

Pour Gwladys en salle blanche

23/03/2011

Derrière le blanc qu’elle revêt,

Gwladys laisse traîner ses yeux.

Soucieux, ils virent vers le bas

S’enquièrent d’un enchevêtrement quasiment clôt

Cerclé de noir.

Lire la suite »

Pour les mains des scientifiques

17/03/2011

Si tu suis mes mains, Elles seront ton guide au travers les objets et les fonctions. Elles désamorceront le  verrou secret de ce lieu. Si tu suis mes mains, Leur dextérité dévoilera le métier qui se niche derrière chaque geste. (…)

Lire la suite »

D’un monde à l’autre

07/03/2011

De système à système
Du ciel à un micron,
Un globe se fait millefeuille
Un amas de mercure se case puis s’étage.

Lire la suite »

ma conversation avec une puce électronique

Je t’ai pris pour Aztèque
Mais tu étais inerte.

Tu me crois Atlas
Je ne suis qu’argile.

Lire la suite »

Gouttes et angles

03/03/2011

L’ensemble se suspend
La respiration se clôt
L’air porte,
Il est devenu socle.

perméable se meut en onde…

Lire la suite »